04/09/2013

Il n'ont pas peur de dégainer l'épée...

Le château de Beauraing a vu resurgir des seigneurs, et des damoiselles. Pour s'amuser ou apprendre, on a joué de l'épée.

Quand on leur pose la question : « Pourquoi une confrérie à Beauraing ? », les membres répondent en chœur : « Pourquoi pas ? ».DSC_1708-1.jpg Quand on gratte un peu, on découvre qu'à une époque, il y avait déjà à Beauraing la confrérie Saint-Martin. Elle n'était pas directement basée sur les ordres de chevalerie. On sait que le premier seigneur de Beauraing en était fort proche. Ils festoyaient et rigolaient. Cette époque, les gars de la confrérie Beaurinoise mais également d'autres amoureux de la vie médiévale l'ont fait revivre durant plusieurs heures. Le succès a été au rendez-vous.

Du pédagogique

Oui, il y a eu du spectacle. Oui, il y a eu des choses portant parfois de doux noms à se mettre sous la dent. De par la volonté de l'organisateur, l'Office du Tourisme, on a pu en apprendre beaucoup sur cette tranche du passé. DSC_1749-1.jpgDifférents ateliers réunis dans un village temporaire ont abreuvé de savoirs les visiteurs qui voulaient goûter sans modération à cette tranche du passé. "Cette arme, on l'appelle une langue de bœuf " commente un combattant engagé dans une joue sans piété ou presque.DSC_1693-1.jpg Là aussi, tout en jouant on n'oublie pas le côté pédagogique. Bien évidemment parler du Moyen âge en ayant un château même s'il n'est pas de cette époque est un plus. La cité mariale dispose d'un atout qu'elle compte bien jouer à fond. DSC_1764-1.jpgDésormais, la fête médiévale aura droit de citer à Beauraing chaque année. On veut faire de ce rendez-vous un incontournable de la fin des vacances.DSC_1714-1.jpg

Un bel endroit

Cette année, l'édition a connu un franc succès. Des locaux mais également des personnes venues d'ailleurs ont poussé les grilles du château. Cet événement permet de faire connaître cet endroit de Beauraing qui en vaut la peine et qui est encore trop méconnu. DSC_1733-1.jpgFête médiévale ou pas, le castel Sainte-Marie est désormais un lieu ouvert totalement au public. Si les jeunes y goûtent chaque semaine en y programmant des réunions, tous peuvent se promener dans ce domaine qui ne manque pas de charme. Avec un restaurant qui fonctionne tous les jours de la semaine durant le temps de midi mais également un gîte et des logements, l'endroit n'est pas lieu mort.

 

Un dossier reprenant 47 photos est visible à droite de la page dans la rubrique "Photos Albums"

 

Les commentaires sont fermés.