08/01/2014

Beauraing - Le contournement est une réalité....

Certains voulaient le voir pour le croire. Aujourd’hui, ils peuvent passer à l’acte : le contournement est bel et bien terminé.

483.JPG« C’est une des  pièces maîtresses, une des pièces du puzzle qui manquait à Beauraing pour enfin franchir une nouvelle étape dans le développement de son économie et de sa mobilité.» Pas de doute, le bourgmestre Marc Lejeune est un bourgmestre heureux.

Le chantier du contournement est désormais bouclé. Cela tire un trait sur une aventure qui a duré plus de deux décennies. Le soulagement est donc de mise. Fini les regards dans le rétroviseur. Désormais, tous ont le regard vers le futur et sur le plus que va apporter cet ouvrage. Pour vivre ce moment de soulagement, hommes politiques mais également membres de l’administration étaient de la partie. Différents responsables de travaux étaient également là pour goûter à l’événement. Le tout a été copieusement immortalisé par les équipes de journalistes présentes sur les lieux. Une équipe de télévision française a tenu à être de la partie.    

Discours et ruban

478.JPGComment inaugure-t-on la fin d’un chantier qui a tenu beaucoup de monde en haleine et qui a coûté quelques centaines de milliers d’euros ? Très simplement. Une visite sur le terrain, un coupé de ruban et quelques discours.  Pas de ministre à l’horizon mais un public composé de personnes qui en connaissent un bout sur cette aventure beaurinoise. Des voisins français n’ont pas hésité à franchir la frontière pour goûter à ce moment d’importance dans la vie de la commune beaurinoise.

Dans son discours, le Beaurinois n’a pas oublié la partie remerciement.   Tous ci qui ont apporté leur aide, que ce soit au niveau des permis ou du financement y ont eu droit. Antoine, Lutgen, Marcourt, Henry, Di Antonio viennent s’ajouter à la liste qui avait été dressée par les bourgmestres qui ont eu à suivre ce dossier.

481.JPGPreuve que le contournement ne s’est pas fait en un jour, le bourgmestre Marc Lejeune a invité le député Jean-Claude Maene à couper le ruban. A la tête de la commune durant plusieurs années, celui-ci a eu à s’occuper fatalement de ce dossier et de nombreuses péripéties qui ont jalonné cette aventure. 

Pour alimenter cette inauguration, les ingrédients n’ont pas manqué. Le projet qui trouve aujourd’hui son issue a plus de 20 ans. Comme tous les bons projets il a mûri et est arrivé à son terme.

Pour être en phase avec l’histoire, on doit préciser que l’on a commencé à parler de ce dossier dans les années 1960. A l’époque il était question de créer un grand rond-point à l’endroit des feux à Beauraing. A la place, l’idée a débouché sur la création d’un contournement routier. La cité mariale n’y a pas perdu au change.

Les commentaires sont fermés.