28/01/2014

Vonêche - Un grumier perd son chargement...

 

Photo perte de chargement sapins.JPG

Hier, peu après 18h30, les services de secours beaurinois ont été appelé pour un accident de la circulation peu banal. Un chauffeur  grumier travaillant pour la firme Schroeder de la localité de Saint-Vith s’est fait peur. En pleine ligne droite sur le tronçon de route qui relie la localité de Vonêche à celle de Pondrôme et pour une raison que le chauffeur ne s'explique toujours pas, son chargement de bois s’est renversé sur la chaussée. Probablement suite à une rupture hydraulique commandant la « Dolly », celle-ci n’a plus été contrôlable. Heureusement, cette perte de chargement n'a atteint aucun véhicule de passage au moment des faits.

Après l'incident, la réaction du chauffeur n'a pas tardé. Voyant un danger potentiel du à l’obscurité, une opération de ramassage a été entamée rapidement. Avec sa grue, le chauffeur a mis une partie de ses longs sapins sur le côté de la route.

L’opération de déblayement des sapins a été interrompue suite à problème hydraulique de sa grue. Afin d’achever l’enlèvement des bois, un autre grumier a été appelé pour terminer le travail entamé.

Sous les ordres de Marc Léonard, une autopompe, un véhicule de balisage et un camion-citerne se sont rendu sur place afin de nettoyer la chaussée et l’endroit de l’accident des hydrocarbures, des débris de bois mais également de la boue.

Durant la durée des différentes opérations de nettoyage et afin d'assurer la sécurité, des policiers de la zone de police Houille-Semois ont mis en place une déviation. La route a été totalement fermée à la circulation. Momentanément, la circulation a transité par le village de Froidfontaine.

C’est vers 20h15, que la route a été rouverte à la circulation.

24/01/2014

Beauraing – Le service de secours dévoile son bilan de l’année 2013…

Le service d’incendie de Beauraing à augmenter ses sorties.

Le moins que l'on puisse écrire, c'est que les services de secours beaurinois sont de plus en plus sollicités. Une tendance qui s'est effectuée pas à pas, au fil du temps !

Le service incendie de Beauraing vient de livrer son bilan pour l'année 2013. Avec 1630 interventions, le SRI beaurinois arrive à une moyenne atteignant et dépassant légèrement le nombre de 4 interventions par jour. Ce nombre est naturellement à relativiser. Il s'agit d'une moyenne. Par contre, il est bon de signaler que par rapport à l'année 2012, les secouristes ont fait face à plus de 255 interventions de plus. Cette augmentation s'est chiffrée à 1.18 %.

Le service d’incendie de Beauraing tire un bilan de l’année écoulée.

L’acquisition d’un véhicule Mercédès type « Unimog » 4 x 4, matériel excédentaire de l’armée et qui a déjà fait ses preuves en tout terrain. Brancardage et évacuation de personnes blessées. Passage inaccessible pour  d’autres véhicules de secours.

On retiendra quelques interventions spectaculaires.

houyet iNCENDIE3.JPG* L'intervention qui a le plus marqué le service en 2013 est assurément l'incendie qui a touché, sur l’E411, un autocar transportant des enfants. Les hommes du feu beaurinois ont fait face à un feu impressionnant et ont procédé à la mise en sécurité d'enfants.

* Un camion contenant du propane avait  percuté un pont situé rue de l’Hileau, à Houyet. Un périmètre de sécurité avait  été mis en place sur 100 mètres et une cinquantaine de personnes avaient été évacuées  à la maison communale de Houyet. « Le camion était  passé sous le pont de chemin de fer et avait  arraché un boulon de sécurité situé au-dessus de sa cuve. Ce qui avait provoqué une fuite de gaz ».  Par mesure de sécurité, la circulation des trains de la ligne 166, entre Bertrix et Dinant avait  été interrompue. Le plan catastrophe avait été déclenché.Plan catastrophe à Houyet.jpg

* L’évacuation et la prise en charge de scouts lors d’une tempête.

 Incendie.

Les hommes du feu commandé par le Lieutenant Marc Léonard ont intervenus sur 28 incendies de natures différentes et 44 feux de cheminée.

Voiture en feu à Pondrôme.jpg14 feux de véhicules d’où une augmentation de 230 % par rapport à l’année 2012 et 11 feux de broussaille.

Comme chaque année, les pompiers beaurinois ont bien entendu dû aussi intervenir pour d'autres motifs que des incendies.

25 accidents de la circulation, 34 nettoyages de voirie, 36 dégagements de voirie, 21 balisages afin d’assurer la sécurité des secouristes, 16 aides aux ambulanciers pour du brancardage, 9 sauvetages d’animaux dont un cheval tombé dans une piscine, 4 sauvetages de personnes dont une qui est restée bloquer avec son parapente à la cime d’un arbre,  12 alarmes incendies, 3 renforts pour les forces de l’ordre, 5 cas de pollution, 4 interventions pour une détection de gaz, 6 renforts pour les corps d’incendie voisins et 2 captures de reptile.

Les pompiers ont également répondu à une trentaine de demandes de ravitaillement en eau.

Les tempêtes et coups de vent ont nécessité 39 interventions.Voiture sous les arbres arrachés.jpg

12 vidanges de caves, 27 cas d’inondation, une fausse alerte, 223 exterminations de nids de guêpes, 64 interventions diverses et 25 ouvertures de porte viennent compléter la liste des interventions.

Pour le commandant des pompiers, les demandes de prévention ont connu une augmentation significative. En une année, il a répondu à 112 demandes. Soit une augmentation de 1.63 % par. rapport à l’année 2012.

Ambulance.

L’aide médicale urgente totalise le plus d'intervention. Sur le total de l'année, ce service a effectué 688 sorties. Pour le commandant Marc Léonard, aujourd'hui, l'ambulance effectue quotidiennement près de deux missions.

Accident Dion-1 - Copie.jpgOpérant sur le territoire de Beauraing, le SRI est également actif sur la commune de Houyet. L'an passé, les Beaurinois y sont intervenus pour effectuer 423 missions. Soit une augmentation de l’ordre de 1.16 % par rapport à l’année 2012.

Les pompiers beaurinois ont également intervenus dans les communes, de  Gedinne, Wellin, Doische, Rochefort, Tellin, Ciney, Villers/Lesse,  Hastière, Dinant, Bièvre, Vresse,  Godinne et Givet. Soit un total de 107 interventions.

Fière de ses hommes, Marc Léonard est à la tête de 34 hommes et femmes qui sont  toutes et tous dévoués au service de la population. Il les a remerciés chaleureusement lors du repas de la Saint-Barbe.

20/01/2014

Accident sur la E411, direction Luxembourg...

 

DSCF0165-1.jpg

Ce matin à 6h12, les pompiers beaurinois ont été appelé pour un accident de la circulation sur l’autoroute E411. Sous les ordres du Lieutenant Marc Léonard, un véhicule de désincarcération, une autopompe, un véhicule de balisage et l’ambulance du SRI Beauraing se sont rendu sur le lieu de l’accident qui se situait à 500 m avant la sortie Wellin, direction Luxembourg BK 101,2. Un premier balisage a été mis en place afin d’assurer la sécurité de la zone de l’accident.

L’automobiliste originaire de Soye se rendait à son travail au Luxembourg, lorsque lors du dépassement d’une semi-remorque, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule.

Pour une raison qu’il appartiendra à l’enquête de déterminer, la Citroën C5 a effectué une embardée et s’est retrouvée à cheval sur la berne centrale.

Plus de peur que de mal, le conducteur de la  voiture a été pris en charge par les ambulanciers et conduit au CHD de Dinant. Un dépanneur dépêché sur place a pris en charge le véhicule hors d’usage tandis que les pompiers de Beauraing nettoyaient l’endroit de l’accident des hydrocarbures et des débris. La police des autoroutes d’Erpent s’est également rendue sur place afin d’établir également un balisage et le constat d’accident.

Baronville - Grièvement blessés dans une terrible embardée.

Il était 14h30 ce dimanche, la route Beauraing-Givet a été le théâtre d’un accident spectaculaire.

DSCF0161-1.jpg

Les occupants de la voiture ont été sérieusement blessés.

La voiture pilotée par un habitant de Lavaux Saint-Anne a quitté la route et a effectué une terrible embardée et s’est retrouvé dans la prairie longeant la N40. Elle se dirigeait vers Givet.

Ejectés et grièvement blessés, les trois occupants ont été hospitalisés dans un état très sérieux.

Pour venir en aide aux blessés, les secouristes sont intervenus  rapidement en nombre. Une autopompe, un véhicule de désincarcération, un véhicule de balisage et les deux ambulances du SRI Beauraing  sous les ordres du Lt Marc Léonard se sont rendus sur place.

Lors de la sortie de route, deux occupants de la voiture, le chauffeur et une passagère arrière ont été éjectés. La passagère  avant, épouse du conducteur, est restée bloquée à l’intérieur du véhicule. Les hommes du feu ont effectué une désincarcération afin de la dégager.

Le SMUR du CHD Dinant est venu prêter main forte aux secouristes beaurinois. L’ambulance du SRI Dinant s’est également rendue sur place ainsi que l’hélicoptère de Bras sur lienne.

Conditionnés sur place par les secouristes, deux blessés de cette sortie de route ont été emmenés au centre hospitalier de Dinant dans un état sérieux.

DSCF0162-1.jpgPlus sérieusement blessé, la passagère arrière du véhicule a été prise en charge par l’hélicoptère médicalisé de Bras sur Lienne et dirigée vers un hôpital de Liège.

Que s’est-il passé ? La question est encore actuellement sans réponse. L’enquête devra éclaircir ce point.

Les policiers de la zone Houille-Semois sont descendus sur les lieux de l’accident afin d’établir la cause de l’accident et effectuer le balisage.

 

15/01/2014

Beauraing - L'Avare de Molière - Pièce de théâtre

Voici un Avare innovant, déjanté, ludique ! 

2014-01-15_162532-avare.jpg

Sans jamais dénaturer l'œuvre de Molière et grâce à une inventivité artistique de tous les instants, cette création de la Compagnie Vol Plané épate, ravit de 7 à 77 ans et nous renvoie  de façon frontale à l'argent, à ses tabous et aux problèmes qu'il engendre. Comme il grince et sonne actuel, cet Harpagon-là ! On sait que Molière a peint son Avare sans aucune tendresse.

2014-01-15_161543.jpgC’est que son obsession n’est ni le rang, ni la maladie, ni le langage, ni le sexe, mais l’argent.Maladie fatale, bourgeoise, péché capital infâme dans l’ancien régime…

Le rapport que notre société entretient avec l’argent n’est pas plus simple, et l’idée de réactiver l’Avare pour l’interroger est formidable. Car il ne s’agit ni d’une mise en scène que nous propose la Cie Vol Plané, ni d’un    détournement, mais bien d’une réactivation.

Après leur Malade Imaginaire, nos quatre comédiens confirment la constance de leur talent, faisant preuve d’un abattage qui n’a d’égale que leur justesse, pimentée par un beau sens  de la démesure.

 

 

Quand ? Le jeudi 16 janvier à 20h00

Où ? Au centre culturel de Beauraing

Places numérotées  : 10 € - Seniors (65+) : 9 € - Etudiant : 8 € | - 12 ans : 5 €

Infos et réservations : 082/71.30.22 - www.beauraing-culturel.be

 

09/01/2014

Adrénaline "Superclub" se produira à Beauraing ce vendredi 10 janvier...

 

Adrénaline Superclub.jpg

 Ils seront en concert le 10 janvier à l’Espace-Culture de Beauraing où ils reviennent après une année lors de laquelle ils ont multiplié les expériences et les collaborations avec en point d’orgue une résidence de 3 jours avec Erwan (aka R1, chanteur du groupe franco-liégeois Atomique DeLuxe) pour peaufiner leur nouveau spectacle et préparer l’enregistrement imminent d’un premier EP (dans vos oreilles courant 2014 !)

En 2013, le groupe aura déjà foulé les planches de quelques belles scènes comme l’Auditorium Abel Dubois de Classic 21 à Mons, les Fêtes de Wallonie ou le Centre Culturel de Namur, div­ers clubs de Liège, Bruxelles et d’ailleurs… En avril ils intégraient le projet « La Plume des Ci­gales » (Liège) qui met en avant les artistes s’exprimant en français. En mai ils étaient invités à se produire en formule acoustique lors de la présentation du livre « Du Garage à la scène » (©La Renaissance du Livre) au Point Culture de Liège (anc. Médiathèque). A l’occasion de ces différents événements le groupe a fait quelques belles rencontres belges, françaises et québé­coises ou partagé la scène avec de nombreux artistes parmi lesquels on peut citer Jean-Pierre Froidebise, Daran, Eté 67, Jeronimo, Greg Avau (Joshua) ou M’Sieur 13…

Ils ont aussi participé à la formation « Work In Progress » organisée par l’ASBL Clust’art, où ils ont pu apprendre à développer leur projet au contact de personnalités telles qu’Anthony Sinatra (Hollywood Porn Star), Marc Thonon (Atmosphériques), ou encore Alexandre Stevens (Dour Festival)

10 janvier 2014, 20h, 3 rue de l’Aubépine, une excellente occasion de les voir et de découvrir leur 1er single « Comme un écho » en avant-première dans un cadre idéal et de bonnes conditions, à quelques jours de leurs sessions d’enregistrement au « dB Studio » de Liège où notamment Jéronimo et Atomique DeLuxe avaient pré-produit quelques titres de leurs premiers albums respectifs.

Adrénaline-2.jpg

Adrénaline Superclub s’est formé en décembre 2012. Ses membres (originaires de Beauraing, Baronville, Hour et Bourseigne) : François Santin (chant), Karim Sarton (guitares), Nicolas Kneip (basse), Gilles Bruneau (batterie).

Adrénaline -3.jpgPeu de groupes de Rock maîtrisent leur sujet dans la langue de Molière, Adrénaline SuperClub est défini­tivement de ceux-là et ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ils ont été récemment approchés par un label.

Le grain particulier de la voix de François et ses textes n’y sont sans doute pas non plus pour rien.

Mais ils vous le diront eux-même : restent “ces nu­its qui plombent les grandes réalités…” alors, être simplement un clan, des amis et un bon groupe de Rock qui donne du plaisir à son public, c’est déjà bien ! Du reste, ils vous diront aussi “Moi, je m’en fous, moi j’ai des potes “

… en attendant la suite d’une aventure qui a démarré sur les chapeaux de roues et qui les emmènera loin, avec le soutien d’un public toujours croissant.

Adrénaline-4.jpg

 Infos et réservation : Centre culturel de Beauraing 082/71.30.22


08/01/2014

Beauraing - Le contournement est une réalité....

Certains voulaient le voir pour le croire. Aujourd’hui, ils peuvent passer à l’acte : le contournement est bel et bien terminé.

483.JPG« C’est une des  pièces maîtresses, une des pièces du puzzle qui manquait à Beauraing pour enfin franchir une nouvelle étape dans le développement de son économie et de sa mobilité.» Pas de doute, le bourgmestre Marc Lejeune est un bourgmestre heureux.

Le chantier du contournement est désormais bouclé. Cela tire un trait sur une aventure qui a duré plus de deux décennies. Le soulagement est donc de mise. Fini les regards dans le rétroviseur. Désormais, tous ont le regard vers le futur et sur le plus que va apporter cet ouvrage. Pour vivre ce moment de soulagement, hommes politiques mais également membres de l’administration étaient de la partie. Différents responsables de travaux étaient également là pour goûter à l’événement. Le tout a été copieusement immortalisé par les équipes de journalistes présentes sur les lieux. Une équipe de télévision française a tenu à être de la partie.    

Discours et ruban

478.JPGComment inaugure-t-on la fin d’un chantier qui a tenu beaucoup de monde en haleine et qui a coûté quelques centaines de milliers d’euros ? Très simplement. Une visite sur le terrain, un coupé de ruban et quelques discours.  Pas de ministre à l’horizon mais un public composé de personnes qui en connaissent un bout sur cette aventure beaurinoise. Des voisins français n’ont pas hésité à franchir la frontière pour goûter à ce moment d’importance dans la vie de la commune beaurinoise.

Dans son discours, le Beaurinois n’a pas oublié la partie remerciement.   Tous ci qui ont apporté leur aide, que ce soit au niveau des permis ou du financement y ont eu droit. Antoine, Lutgen, Marcourt, Henry, Di Antonio viennent s’ajouter à la liste qui avait été dressée par les bourgmestres qui ont eu à suivre ce dossier.

481.JPGPreuve que le contournement ne s’est pas fait en un jour, le bourgmestre Marc Lejeune a invité le député Jean-Claude Maene à couper le ruban. A la tête de la commune durant plusieurs années, celui-ci a eu à s’occuper fatalement de ce dossier et de nombreuses péripéties qui ont jalonné cette aventure. 

Pour alimenter cette inauguration, les ingrédients n’ont pas manqué. Le projet qui trouve aujourd’hui son issue a plus de 20 ans. Comme tous les bons projets il a mûri et est arrivé à son terme.

Pour être en phase avec l’histoire, on doit préciser que l’on a commencé à parler de ce dossier dans les années 1960. A l’époque il était question de créer un grand rond-point à l’endroit des feux à Beauraing. A la place, l’idée a débouché sur la création d’un contournement routier. La cité mariale n’y a pas perdu au change.