05/06/2014

Essaim d'abeilles - Les pompiers beaurinois interviennent à Houyet

IMG_0087-réduite.jpgIMG_0083-réduite.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

La semaine dernière, l'équipe de garde pompier a été appelé pour un essaim d’abeilles qui avait fait escale dans un arbre à proximité de l’école communale de Houyet. Sur place, ils ont fait appel à un apiculteur de Hour afin de récupérer l'essaim...

Il arrive, au printemps, qu'une partie de la population d'une ruche, la quitte pour aller fonder une nouvelle colonie ailleurs. L'essaim ainsi constitué se trouve un emplacement qui est parfois dans votre jardin, votre cheminée, derrière des volets... Pour les non-apiculteurs c'est un voisinage peu apprécié et ils cherchent une solution pour s'en débarrasser. Mais les abeilles appartiennent à une espèce protégée par la loi et les pompiers ou les entreprises de désinsectisation n'ont pas le droit de les détruire. La seule solution est donc de faire appel à un apiculteur de la région qui accepte de venir chercher l'essaim pour augmenter son cheptel. Il faut savoir que ce n'est pas une opération rentable et que généralement les professionnels ne peuvent pas se permettre de perdre du temps et donc de l'argent en le faisant (à part quelques passionnés!). Par contre il y a des amateurs qui font ça pour le plaisir...

Avant de contacter les pompiers, prenez le temps de vérifier que ce sont bien des abeilles en parcourant ces pages : photos d'essaims d'abeilles mellifiques, photos de nids d'autres insectes, apiculture.

Mais ne tardez pas, il est toujours beaucoup plus facile de récupérer un essaim dans les jours qui suivent son arrivée. De plus l'essaim risque de se déplacer pour s'installer dans un endroit beaucoup moins accessible comme une cheminée, par exemple. Et si possible, envoyez une photo à l'apiculteur qui lui permettra de vérifier qu'il s'agit bien d'abeille mellifique et de voir la situation de l'essaim.

 

Les commentaires sont fermés.